Archives de
Catégorie : Etudes Infirmières

Concours Infirmier: Comment ça se passe ?

Concours Infirmier: Comment ça se passe ?

Hey ! 

Le concours infirmier est comment dire… Un dur moment à passer, long et souvent stressant. Et beh oui, plus l’enjeu est grand, plus on stress, car c’est sur ces quelques heures que se joue notre avenir ! Mais concrètement, comment ça se passe ?

Je n’ai bien entendu pas tentée tous les concours de France, loin de là d’ailleurs, mais je pense que généralement c’est le même fonctionnement partout. C’est pourquoi je vous fait un petit récapitulatif du déroulement des concours, basé sur mon expérience.

 

Les Inscriptions

Le dossier

Le dossier est le plus souvent téléchargeable sur le site de l’IFSI et à imprimer chez soi. Il est aussi possible de vous déplacer jusqu’à l’IFSI, si vous pouvez bien entendu, pour le récupérer directement.

Il parait évident de bien le remplir et de fournir toutes les pièces demandées. Oui, je sais c’est logique, mais je vous conseille de vérifier tout de même, pour être archi sûr de ne rien avoir oublié… Vous devez certainement vous dire:  « ça sent le vécu »; et vous avait raison. Cela m’a d’ailleurs porté préjudice… hum hum, vous saurez bientôt pourquoi !

 

Les Dates

Les dates ne sont pas à négliger lorsque nous voulons passer un concours infirmier. Au delà de la date du concours en lui même, il y à la date de fin d’envoie des dossier d’inscriptions:

Dossier à remettre à l’établissement avant le…

Et voilà ma tragique histoire: Je me suis moi même fait avoir par le temps lors de l’envoie de l’un de mes dossier: j’avais oubliée d’y joindre une pièce, l’école me l’a donc renvoyée pour que je puisse le compléter correctement cette fois… sauf que la date de fin d’envoie était déjà passer. Résultat: un concours en moins et une chance en moins d’intégrer l’école. Et franchement, ça craint !

Ensuite, il y les dates des concours. Elles sont différentes selon les IFSI. Cependant, il peut arriver que deux écoles choisissent la même date pour leur concours, incitant parfois les candidats à faire un choix cornélien. Cette stratégie permet certainement de limiter l’affluence des candidat… les petits malins…  Il est donc important, dans ce cas de figure de vous demander quelle école vous préféreriez intégrer selon les critères de chacun.

Une fois donc que vous avez tout bien envoyé dans le temps impartit, il n’y a plus qu’a attendre.

 

Réception de la convocation à l’épreuve d’admissibilité.

Sur cette feuille, il y a tous les renseignements pour vous rendre au concours. La date, l’heure, le lieux précis, parfois même accompagnée d’un plan. Pratique pour ceux qui vienne de loin et ne connaissent pas du tout la région et qui ont l’impression d’être dans un trou pommé !

 

 

Le concours d’admissibilité.

C’est quoi tout ce monde ?!

Lorsqu’on arrive sur le lieux du concours, on ne connait pas forcément l’endroit, et encore moins les gens. On est donc perdu et on peut avoir des difficultés pour se repérer, et savoir où on doit aller. Pour mon cas, tous ces éléments inconnus me faisait paniquer ! Bon, rassurez-vous c’est quand même généralement bien indiquer. Mais pour ma part, je fonctionne beaucoup au « on ne sait jamais ». Je n’arrêtais pas de regarder ma convoc et de lire et relire l’endroit précis où je devait me présenter. Et je demandais aux gens: « vous êtes là pour le concours infirmiers » ? Ils me répondaient avec un « OUI » évident, au moins j’étais fixée !

Une fois que j’étais archis sur de la salle où je devait être, l’attente était longue…

Ensuite il y a l’appel, là aussi, le temps de faire passer tous les candidats ça prend un bout de temps.

Et… les épreuves débutent.

 

Les tests d’aptitudes.

Au concours d’admissibilité, il y a deux épreuves. Les tests d’aptitudes, que je vais vous présenter tout de suite; et le test de culture générale dont je vous parlerais plus tard.

 

Donc dans les test d’aptitudes il y a:

  • Des tests de logiques verbales (synonymes, antonymes, définitions, genre…).

EX: Quel est l’antonyme de « montrer le chemin ».

         Lesquels de ces mots sont synonyme entre eux:  Célébrité, Renommée, Célérité, Notoriété.

  • Des épreuves de mathématique (conversions et mesures, arithmétiques, géométrie…).
  • Des épreuves de logique (suite numériques, suite alphabétiques, dominos, carrés…)
  • Des épreuves d’attention (visuelles, orthographique…).

Le temps imparti pour cette épreuve est deux heures. Bien évidemment, il s’agit de répondre aux plus de questions possible. Néanmoins, c’est un concours, et ils sont fait de sorte à éliminer le plus de monde possible. Donc si à la fin des deux heures vous n’avez pas répondu à tout, cela ne veut pas dire pour autant que c’est fichu !

 

Le test de Culture Générale.

On y arrive à ce fameux test.

En quoi consiste cette épreuve ?

Il s’agit en faite d’un texte plus ou moins long (tout dépend de l’intérêt que vous portait au sujet) et à la fin de celui-ci, il y a trois ou quatre questions auxquelles il vous faudra répondre. La culture générale personnel que vous avez, aide, je pense à argumenter vos réponses; ou peut être un atout pour trouver des exemples concrets. Cependant, je pense (et ce n’est que mon avis) qu’on peut s’en sortir sans forcément maîtriser le sujet qui est traité.

Le temps impartit est là aussi de deux heures, et je pense qu’il les faut bien.

 

Les résultats

Une fois cette première étape du concours infirmier passé, il ne reste plus qu’à attendre les résultats. On les reçoit par courrier. Je me souvient que lorsque je recevais mes enveloppe, javais toujours énormément de mal à les ouvrir. De peur d’être déçu. Et je savais exactement quel serait le résultat sans même lire, juste en jetant un coup d’oeil rapide à la lettre.

S’il y avait des chiffres, cela voulait dire que c’était les notes que j’avais eu, et généralement c’était que j’étais recalée et que je ni’irais pas à l’autre étape du concours. En revanche, si il n’y avait que des lignes d’écriture, cela voulait dire que je tenais entre mes mains, ma convocation pour la seconde étape !

Et là… le soulagement !

 

Le concours d’admission.

Temps de préparation.

Lors du concours d’admission, tout se passe comme le concours d’admissibilité. Excepter que le lieux peut changer. Après que l’appel ait eu lieux, on est placé dans une salle où on prépare notre sujet pendant trente minutes. C’est à ce moment là, que les connaissances et la cultures générales peuvent vraiment faire la différence. Il se peut qu’il y ait un texte, auquel cas on peut s’en servir comme support (petite méthode perso), ou alors juste une phrase.

Personnellement j’étais tombée sur les deux. Je ne me souviens plus des sujets texte, mais je me souvient du sujet phrase qui était: « la place des femmes dans le monde du travaille » quelque chose comme ça. C’était un sujet dont les média parlaient beaucoup et heureusement, je m’étais tenue au courant de l’actu. Ca m’a pas mal aidée. Pour la forme j’avais fait un plan claire de ce que j’allais dire pour éviter d’être bloqué, d’avoir un trou et qu’il y ait des blanc…

 

Passage devant le jury

En ce qui me concerne, je jury se composait la plupart du temps de trois membres. Chacun avait une profession différentes. Il y avait un cadre de santé, une psychologue et un formateur de l’IFSI.

J’ai commencé par me présenté, ce que j’avais fait avant le concours, mon parcours scolaire.

Ensuite j’ai traité le sujet selon mon plan. Je regardais le jury un à un, dans les yeux. J’étais tellement concentrée que lorsque la psychologue à regardée ses chaussures en se rongeant les ongles, ça ne m’a même pas déstabiliser. Je l’ai regardée faire, et j’ai continuée. C’est normal, lors cet entretien que le jury cherche à vous déstabiliser, c’est pour voit comment vous régissait.

Une fois le sujet traité, le jury m’a posé quelques questions dessus, mais je m’attendais à plus.

La partie la plus importante de l’oral sont nos arguments concernant notre motivation. C’est hyper important de les travailler, pour éviter qu’ils nous colle avec une question à laquelle on ne s’attendait pas. Connaître nos points faibles et nos points forts aussi, savoir s’il y a un domaine qui nous intéresses plus qu’un autre et pourquoi,  connaître le déroulement de la formation et comment on va la financer. Des questions qui peuvent paraître évidente mais qui nous bloque si on ne les préparent pas et qu’on ne sait pas quoi répondre.

 

Résultats

On les reçoit également par courrier en quelques semaines. Cette fois ci, il y a la note et la moyenne totale. Et il est indiqué, si vous n’être pas admis, si vous êtes sur liste complémentaire, ou sur liste principale !!

Voilà voilà, j’espère que ce billet vous sera utile pour vous faire une petite idée plus précise sur comment se déroulent les concours infirmiers. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions ou pour partager vos expériences. Bisous !

 

 

SOURCES: Admis en école paramédicales, concours infirmier, entrée en IFSI, Tests d’aptitude.